Internet vert

Le pôle campus durable a entrepris des démarches pour que soit installé le moteur de recherche « Ecosia » sur les postes informatiques de Sciences Po. A votre échelle, vous pouvez l’installer sur votre ordinateur pour que votre activité sur internet finance la reforestation !

 

Ecosia, une entreprise verte

Ecosia est une entreprise fondée par Christian Kroll à Berlin en 2009. Elle est à l’origine de diverses actions en faveur de la protection de l’environnement dont :

  • un moteur de recherche « vert » qui finance la reforestation.
  • EcoLinks, un site permettant de s’informer quant aux solutions permettant de réduire son empreinte environnementale.
  • EcoAds, un programme visant à introduire des publicités en faveur de projects écologiques et environnementaux.

Surfer pour planter des arbres

Le moteur de recherche proposé par Ecosia a la particularité de générer des recettes grâce aux publicités, dont 80% sont reversées à des projets visant à planter des arbres au Burkina Faso, au Pérou, et à Madagascar : les dons s’élèvent à une somme comprise entre 50 000$ et 80 000$ par mois. Ces projets permettent non seulement reboiser des zones ayant subi une déforestation importante, mais également de créer des emplois pour les populations locales impliquées dans le projet, de développer l’éducation dans les zones concernées, et bien sûr de contribuer à la résorption du CO2 présent dans l’atmosphère.

Ecosia neutralise également les émissions de CO2 liées aux recherches sur leur moteur de recherche.

Les projets soutenus par Ecosia

Pourquoi financer la plantation d’arbres ?

  • Les arbres adsorbent le CO2, un gaz à effet de serre et un des facteurs du réchauffement climatique.
  • Les forêts sont les systèmes terrestres offrant le plus de diversité et abritent ainsi des millions d’espèces
  • Les arbres protègent les sols contre l’érosion et rendent la terre productive et fertile. La déforestation va de pair avec la désertification
  • Les arbres, en plus de produire de l’oxygène, purifient l’air en absorbant les gaz polluants et en filtrant les particules
  • Plus d’un milliard et demi de personnes dépendent des forêts qui constituent leurs moyens de subsistance
  • Les forêts régulent les cycles de l’eau, préviennent les inondations, créent des microclimats humides et entraînent la montée du niveau des nappes phréatiques. Elles ont également pour rôle de combattre la sécheresse

Quelques chiffres :

  • Ecosia compte actuellement 2 millions d’utilisateurs actifs
  • Plus de 6 millions d’arbres ont déjà été plantés grâce à Ecosia
  • Le total des dons d’Ecosia s’élève à 2 885 663 €

Page facebook

Ecosia à Sciences Po ?

Il s’agirait d’installer ce moteur de recherche sur les postes de travail à Sciences Po. L’installation est gratuite, simple, et n’empêche pas de continuer à utiliser google. Il s’agit simplement d’ajouter Ecosia en extension. D’autre part, on peut passer très facilement d’un moteur de recherche à l’autre. Ecosia utilise la base de données de Bing et dans les résultats de recherches affiche un onglet « google » qui permet de passer facilement d’Ecosia à Google.

En moyenne, les recettes générées par la navigation des internautes sur le moteur de recherche permettent de financer la plantation d’un arbre toutes les 11 à 16 secondes. Chaque click génère environ 50 centimes de recettes pour Ecosia grâce aux publicités qui apparaissent à coté des résultats de recherches. Il faut environ 28 euros pour planter un nouvel arbre pour le partenaire, il faut 56 recherches pour planter un arbre

Bien évidemment, il n’est pas nécessaire de cliquer sur les pubs. Même en utilisant un logiciel qui bloque les publicités, tout utilisateur contribue au mouvement en faisant augmenter le nombre d’utilisateurs du moteur de recherche. En effet, plus il y a d’utilisateurs, plus le moteur de recherches devient intéressant pour les publicitaires et plus Ecosia réalise des bénéfices pouvant être reversés au programme de plantation des arbres.

Enfin, Ecosia permet une navigation « verte », c’est-à-dire sans émission de CO2. En moyenne, une recherche sur Google génère 7g de CO2. Compte tenu du nombre de recherches sur internet réalisées au sein d’une bibliothèque, il peut être intéressant d’utiliser un moteur de recherche qui neutralise le CO2 généré par les recherches, tout en ne diminuant pas la qualité des recherches. En effet la reforestation financée par Ecosia compense largement les émissions de CO2 produites par les recherches sur internet.

Petit plus : le « Tree Counter » en haut à droite laisse apparaître un chiffre qui correspond au nombre d’arbres symbolique que les recherches effectuées sur Ecosia par l’utilisateur ont permis de planter. C’est un chiffre estimé en fonction du nombre de recherches de l’utilisateur associé aux recherches de tous les autres utilisateurs du moteur de recherche.