Livre permaculture : des ouvrages plus accessibles

Livre permaculture

Pour cultiver de façon respectueuse et pérenne en vue d’une autosuffisance, la permaculture est une pratique appropriée. Destinée à toute sorte d’exploitation : potager, maraîchage ou verger, grandes comme petites plantations, grandes comme petites surfaces de cultures peuvent être développées avec cette méthode de jardinage.

En utilisant un livre dédié à la culture des végétaux en permaculture, il est plus simple d’aborder les techniques à mettre en place pour planter, entretenir et récolter fruits et légumes de façon conséquente et durable. Le jardinier attaché à la permaculture peut réaliser un jardin potager ou élaborer une production agricole spécifique, il peut choisir de semer des fruitiers, réaliser des semis ou élever des poules qui entretiendront la biodiversité et l’écosystème au jardin. Tout est possible en se documentant de la meilleure façon possible.

Livre permaculture : choisir d’anticiper une transition énergétique importante c’est choisir un nouveau jardinage

L’autonomie alimentaire que propose la permaculture est une des solutions qui semblent les plus appropriées pour éviter la consommation d’énergies fossiles et la surproduction qui s’avère destructrice pour notre planète. L’éthique de cette technique de jardinage s’applique tant au travail du sol qu’au compostage des déchets organiques, à la méthode d’arrosage, à la disposition des plants et des semences. Les exploitations végétales en permaculture intègre totalement des principes écologiques en excluant les produits chimiques et les pesticides. Le livre jardinage permaculture explique le choix des engrais, les plantations en carrés, le paillage ou paillis, et conseille vivement de laisser la part vivante du jardin gérer les pousses.

En effet, la liberté du vivant (abeilles, poulailler, coccinelles, etc.) de réguler les écosystèmes est très importante dans un jardinage bio et autosuffisant. Par exemple, les insectes ravageurs, les parasites comme les pucerons peuvent être maîtrisés par les coccinelles ou les fourmis. De la même façon, les vers de terre, les taupes vont aérer la terre en creusant des galeries et lui permettent ainsi d’être plus saine. Les animaux et les insectes du jardin utilisent une terre vivante, ils lui permettent d’être constamment nutritive et riche. Cultiver un potager dans une terre saine s’avère très utile, il est possible de l’arroser avec un récupérateur d’eau de pluie pour faire pousser toutes sortes de plantes comestibles (aromatiques, légumes, arbres fruitiers).

Faire un potager à l’aide de fiches pratiques bien construites : tout savoir sur les planches de culture autosuffisantes

La terre fertile grâce à la faune ainsi qu’aux apports en engrais verts (ou fumier, purin) et à la matière organique du composteur offre des conditions idéales pour le développement des potagers mais également pour les plantes sauvages. Celles-ci permettent justement le développement des pollinisateurs et autres êtres vivants participant à la création d’un humus rempli de nutriments. Il est donc intéressant de laisser une zone de « mauvaises herbes », de jachère proche du petit jardin. Grâce à un guide complet, aux ouvrages regroupant les trucs et astuces à connaître pour avoir un potager autosuffisant, un jardin facile et surtout un jardin naturel, apprendre à cultiver sans produits phytosanitaires et au fil des saisons est accessible. Les jardiniers qui choisissent de créer un potager en permaculture font le choix de se documenter afin de mieux appréhender les techniques de jardinages en autosuffisance. Le potager biologique n’a, ainsi, aucun impact sur l’environnement.

Légumes et fruits bio sont savoureux, en pots comme en pleine terre, les cultures des potagers en carrés reçoivent les bienfaits d’une agriculture biologique liée à la fertilité du sol. Poireaux, courgettes, salades, haricots comme carottes, aromates, pois et autres aliments poussent dans un cadre respectueux et sain, d’autant plus si les jardins écologiques intègrent de bonnes associations de plantes et légumes ou fruits (utilisation des rosiers notamment). Créer un jardin non loin d’un rucher peut également être une solution pour le jardin. Apprendre à jardiner autrement est prometteur pour demain, c’est pour cette raison que les livres regroupant des conseils pratiques pertinents pour se lancer sont de plus en plus appréciés par les jardiniers amateurs et confirmés.