Compteur individuel chauffage collectif : à quoi ça sert ?

Compteur individuel chauffage collectif

En copropriété, il est difficile de réduire sa consommation de chauffage lorsque l’on possède une installation collective.

Les immeubles aujourd’hui ont l’obligation de faire poser un système de compteur individuel de chauffage, en quoi cela consiste-t-il ?

Compteur individuel chauffage collectif : l’individualisation du chauffage, qu’est-ce que c’est ?

Les compteurs individuels de chauffage sont des outils pour réduire la consommation énergétique des occupants au sein de copropriétés (les concernés sont souvent les immeubles). 

Dans un souci de réduction des consommations de chauffage, pour s’inscrire dans les démarches d’économies d’énergie et de transition énergétique, le code de l’énergie a mis en place une loi. Celle-ci impose des délais pour les travaux à faire suivant la consommation de chauffage de l’immeuble collectif : entre 150 kwh et 120 kwh.

Les copropriétaires se doivent de faire installer un compteur individuel au sein de chaque logement depuis un arrêté et un décret datant de 2016. Bien sûr dans la mesure du possible : tout va dépendre de l’installation de chauffage collectif qui a été faite dans le bâtiment.

Il est certain que la quantité de chaleur consommée pour une maison comme un appartement représente un budget : le compteur individuel s’inscrit dans une démarche de croissance verte et met au clair la consommation d’énergie de chacun

Il existe deux modes opératoires : la pose de compteur d’énergie thermique à l’entrée de son logement ou le répartiteur électrique posé sur chaque radiateur pour déterminer la quantité d’énergie thermique consommée.

Cette mise en place doit garder un coût raisonnable sans quoi la démarche perdrait son intérêt et la performance énergétique de gros travaux pour modifier l’ensemble du système serait trop excessive. L’ensemble de l’installation à modifier doit être étudiée judicieusement, le syndic doit se charger de se procurer des devis pour le changement de ces appareils de mesure

Compteur individuel chauffage collectif  : comment se déroule ce changement ?

Les travaux et la mise en service se décident en fonction de votes au conseil copropriétaire en s’appuyant sur les devis fournis par le groupement syndical de la copropriété.

Cette installation individualisée permet d’identifier et permet la répartition des frais de chauffage dans les immeubles. 

Le règlement de copropriété peut inclure ce critère à sa liste de priorités, la répartition des charges notamment ces charges de chauffage aidera au bon fonctionnement interne des immeubles collectifs.

Individualiser le comptage permet d’éviter le gaspillage énergétique, que cela nécessite des compteurs individuels ou des répartiteurs

De cette façon, chaque occupant de l’immeuble est facturé en fonction de sa propre consommation énergétique : un argument pour réduire la température de ses radiateurs et de son logement de quelques petits degrés et ne plus utiliser des frais communs pour un chauffage excessif. 

L’application de cette norme concerne tant les locataires que les propriétaires et le syndicat des copropriétaires, dans la mesure où ce n’est pas techniquement impossible, les bâtiments concernés avaient jusqu’à 2019 pour changer de compteurs d’énergie.

Grâce à cette loi sur la copropriété, si l’installation d’appareils individuels est techniquement possible, le chauffage est facturé plus justement, nous prenons un chemin plus responsable et moins énergivore sans perdre en confort pour autant. La facturation de la quantité de chaleur fournie qui se définissait avant en fonction de la surface habitable, le compteur de chauffage individuel apporte une solution plus juste pour les foyers. 

Pour faire des économies financières et de l’économie d’énergie, le compteur de consommation individuelle en termes de chauffage va permettre une facturation plus équitable pour tous les logements collectifs occupés.